Da Vinci Magazine – La Cultura italiana in Francia

Cultura: l'urlo degli uomini in faccia al loro destino (A. Camus)

Communiqué de presse: AIE Associazione Italiana Editori

Communiqué de presse: AIE Associazione Italiana Editori

Riceviamo e volentieri pubblichiamo il communiqué de presse dei “rencontres franco-italiennes” che si terranno il 21/22/ 23 giugno 2021.

L’Italie et la France de l’édition se rencontrent grâce à l’événement bilatéral organisé par l’ICE en collaboration avec l’AIE. La France est le deuxième marché le plus important pour l’édition italienne, avec 917 titres vendus en 2020.

L’Italie et la France de l’édition se retrouvent pour faire vivre un échange fondamental pour les deux pays : en 2020, la France a été le deuxième marché à l’exportation des droits italiens avec 917 titres vendus (1 301 en Espagne), tandis que 2 100 titres publiés en Italie ont été traduits du français la même année (juste derrière les 8 100 de l’anglais).

Organisé par l’ICE – Agence pour la promotion à l’étranger et l’internationalisation des entreprises italiennes en collaboration avec l’Association des éditeurs italiens (AIE), des rencontres bilatérales s’ouvrent en ligne pendant trois jours (21, 22 et 23 juin) pour accroître les échanges et la compréhension mutuelle entre les deux marchés de l’édition. 36 entreprises françaises participantes, 30 italiennes seront au rendez-vous.

L’initiative fait partie du projet européen Aldus Up, cofinancé par le programme Europe créative de la Commission européenne, dont l’AIE est le chef de file, et rendue possible grâce à la participation du Syndicat national de l’édition (SNE) et du Bureau international de l’édition française (BIEF).

L’un des effets les plus négatifs de la pandémie sur le marché de l’édition a été l’arrêt de la fréquentation sur les salons internationaux, dont Livre Paris, où les éditeurs avaient l’habitude d’acheter et de vendre des droits – explique Ricardo Franco Levi, Président de l’AIE.

« En tant qu’association, nous nous efforçons d’expérimenter et de promouvoir des formats de rencontre alternatifs afin de favoriser l’internationalisation. Nous avons organisé des activités de mise en réseau entre les éditeurs italiens et leurs homologues australiens et espagnols et, grâce à l’ICE (Institut italien du commerce extérieur), que nous remercions pour son soutien constant ; une deuxième rencontre bilatérale avec la Corée aura lieu au début du mois de juillet. Par ailleurs, au vu des bons résultats réalisés dans la lutte contre la pandémie, nous sommes confiants dans la confirmation de Livre Paris 2022 avec l’Italie comme invité d’honneur, perspective à laquelle nous réitérons notre engagement”.

Au cours de ces trois jours de rencontres, les contributions disponibles dans les deux pays pour encourager les traductions seront présentées et illustrées, et les sociétés d’édition pourront se rencontrer via la plateforme Smart365 de l’Agenzia ICE. La version française de newitalianbooks, le portail qui promeut l’édition italienne à l’étranger, sera également présentée. La réunion sera ouverte par le directeur général de l’Agence ICE, Roberto Luongo , et sera suivie des discours du président de l’AIE, Ricardo Franco Levi, du directeur de l’Institut culturel italien à Paris, Diego Marani, du président du SNE, Vincent Montagne, et des directeurs généraux de l’AIE, Fabio Del Giudice, et du BIEF, Nicolas Roche.

Selon les estimations de l’AIE, l’internationalisation de l’édition italienne s’est poursuivie en 2020 avec 8 586 titres vendus à l’étranger, soit une hausse de 0,2 % par rapport à l’année précédente, tandis que les titres achetés ont diminué de 5,5 % pour atteindre 9 127. La France est un pays de référence de plus en plus important pour les éditeurs italiens proposant leurs titres à l’étranger, passant de 438 titres achetés en 2014 à 550 en 2019, et 917 en 2020.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.